Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

                                                                    
 " le matin quand on est abeille, pas d’histoires, faut aller butiner " Henri Michaux

 L’abeille vole, volette, voltige, butine, bourdonne, vrombit, essaime, fonde une colonie.

L’abeille est travailleuse, ouvrière, ou reine.

Son habitation s’appelle la ruche.

Elle fabrique des rayons et des alvéoles.

L’ensemble d’une ruche s’appelle l’essaim. L’essaim se détache quand il y a 2 reines. La plus âgées s’en va avec ses ouvrières.

Le faux bourdon n’a pas le droit d’entrer dans la ruche.

L’abeille fait partie des hyménoptères (hyménée – lune de miel).

L’abeille ouvrière poursuit son but elle butine.

Abbaye

Mélona déesse du miel.

Aiguillon – dard *larve- nymphe – glandes cirières.

Démieller la cire

Miellat ou miellée (suc) – mélissographie – méliflore – mielleux -

Pain d’épice - nougat – opiat – la propolis c’est jaune et ça colle.

Essaimer – engranger – amasser – émigrer -

 

Textes écrits à partir d’une banque de mots en rapport avec l’essaimage

 Ils se sont aimés tout le mois de mai dans la grange des Capucins.  Puis ils se sont éloignés pour fonder une famille. Ils ont semé des graines, élevé des poulets, des lapins. Ils ont même engraissé un cochon. Ils ont fabriqué un pigeonnier pour pouvoir donner des nouvelles au reste de la famille resté au pays. Petit après petit, ils ont dû agrandir leur maison. Ils ont vraiment travaillé pour la sauvegarde de l’espèce. Ils savaient s’aimer ces deux là.

S’aimer encore, s’aimer toujours. Un jour il y eut même des ruches car les enfants adoraient le miel. Chacun eut son mot à dire pour leur trouver une place au soleil. 

La ferme avait tant prospéré qu’il fallut embaucher du personnel, créer une nouvelle communauté. Les enfants ont grandi et à leur tour ils ont émigré vers d’autres lieux pour y accomplir leur destinée.

 
Les jours de confiture

La cuisine de ma grand-mère devenait une véritable ruche. Les chaudrons en cuivre brillaient. Elle avait tout briqué la veille. Les meubles sentaient bon la cire. Ma grand-mère était une véritable abeille.

Les grands-mères font des confitures pour toute la famille alors elle en faisait, elle ne se posait pas de questions.Lorsque les hommes revenaient des champs harassés de fatigue et assoiffés, ils appréciaient beaucoup de boire un grand verre d’hydromel bien frais.

 

     Janie