Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les lieux d'origine de mes ancêtres

 

1- ARDÈCHE

- AUBENAS

C'est la ville où je suis née, où mon père est né.  J'ai mis sur le blog une photo de son château qui abrite la Mairie. C'est la que je me suis mariée. Aubenas est perchée à 250 m d'altitude. C'était une ville très commerçante avant que Leclerc, Carrefour et toute une zone d'activité ne s'installe en dehors de la ville. Mes parents étaient boulangers pâtissiers dans une rue passante ; tout prêt de la gare routière. Mon père travaillait la nuit et le jour ma mère vendait ce que mon père avait fabriqué. J'avais beaucoup de respect pour leur métier tout en regrettant de les voir si peu.

 

- ASPERJOC
C'est là que ma mère a été baptisée, là qu'elle est allée à l'école. C'est un chef lieu de canton.

Mais maman est née au Ranc un tout petit hameau au bout du monde. 5 km. à pieds pour aller à l'école. Ses parents étaient cultivateurs mais sur un terrain pentu. Ils avaient aussi un troupeau de moutons, des chèvres, un cochon, des lapins et des poules et un verger avec des fruits très savoureux. Quelques pieds de vignes aussi qui donnaient un vin plutôt rustique. Mon père et mes oncles aidaient aux vendanges. L'été j'y ai passé des vacances lorsque j'étais adolescente. J'aimais regarder mon oncle tondre les moutons. Il m'arrivait d'aller garder les chèvres. C'était pour moi un univers perdu où je pouvais rêver à mon aise.

 

Mon nom de jeune fille fait partie des noms rares en France. Jurus il véhiculait pour moi une part de mystère. Nous étions la seule famille à s'appeler ainsi à Aubenas. Un  cousin éloigné avait raconté à mes parents qu'il avait fait des recherches et qu'il était remonté jusqu'à l'époque des campagnes napoléonniennes. Le 1er de nos ancêtres aurait suivi les troupes de Napoléon depuis l'Autriche. Personne n'a jamais rien vu ou lu de ses recherches. Lorsque j'ai entrepris mes propres recherches généalogiques, je pensais qu'un jour j'arriverai à retrouver cet ancêtre, devenu tambour major dans l'armée de Napoléon paraît-il.


2- Drôme
J'ai mis plusieurs années pour arriver à mon arrière arrière arrière grand-père. Armée du livret de famille de mes grands parents, j'ai suivi le parcours classique.J'ai d'abord écrit aux mairies concernées qui m'ont très aimablement adressé les actes que je demandais. A chaque nouvel acte, c'est très étrange mais jj'ai ressenti une émotion et une joie comme si je venez de passer un palier. Je n'ai vrament progressé qu'avec l'aide de la SAGA (Sté. Amateurs Généalogie Ardèche) , de son forum. Ils m'on fait sauter un siècle plus loin et traverser le Rhône. J'ai découvert qu'il y avait eu des Jurus des 2 côtés de vallée du Rhône : Ardèche et  Drôme. Mais un verrou a vraiment sauté quand j'ai su que l'Etat Civil de la Drôme avait mal orthographié notre nom de famille. Mes ancêtres dromois étaient agriculteurs. Mon AR AR AR grand-père avait été enregistré "Jeure" . Il ne savait ni lire ni écrire. Il s'est aperçu de l'erreur seulement  le jour de son mariage. Il a dù prouver son identité.
Mais c'est une longue histoire...

Tag(s) : #GENEALOGIE