Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Soyons heureux ne serait-ce que pour donner l’exemple ». Jaques Prévert

Jacques Prévert est né avec le siècle, il aurait eu 100 ans le 4 Février 2000 !

Le 4 décembre est le jour de la Sainte Barbara : l’un de ses plus beaux poèmes.

 

En hommage à Prévert

« Rappelle toi » - il y a :

 

Ceux qui silencieusement

Ceux qui innocemment

Ceux qui ne peuvent pas courir

Ceux qui sont trop jeunes pour mourir

Ceux qui souffrent

Ceux qui aiment

Ceux qui espèrent

Ceux qui soignent

Ceux qui cherchent sans relâche

Ceux qui patientent

Ceux qui s’impatientent.

Ceux qui courent autour du monde

Ceux qui ne peuvent entrer dans la ronde

Ceux qui regardent les autres enfants jouer

Ceux qui font semblant de vivre

Ceux qui aiment la vie

Ceux qui voudraient manger à leur faim

Ceux qui ont peur du lendemain

Ceux qui gaspillent

Ceux qui se serrent la ceinture

Ceux qui n’écoutent pas ne comprennent pas les autres

Ceux qui leur parlent tout bas.

Ceux qui nous trompent énormément

Ceux qui ont une mémoire d’éléphant

Ceux qui oublient tout le temps et ne sont pas rancuniers

Ceux qui croient être importants

Ceux qui ne le sont pas, ou pas encore, ou pas souvent, ou seulement de temps en temps

Ceux qui pensent en Euro,

Ceux qui paient en francs

Ceux qui ont des habits « tous » neufs

Ceux qui n’ont même pas un œuf

Ceux qui portent un chapeau sont moins nombreux qu’avant ; car le corps est plus important

Ceux qui n’aiment ni la pluie, ni le vent

Ceux qui chantent sous la pluie

Ils forment une foule qui grouille, qui croît de jour en jour mais ne croit plus à rien… à moins que : ceux qui recherchent, ceux qui soignent, ceux qui philosophent, ceux qui chantent, ceux qui riment, ceux qui jouent la comédie, ceux qui nous gouvernent, ceux qui pensent par eux-mêmes, ceux qui aident autrui, ceux qui prient, ceux qui espèrent, ceux qui sont joyeux et ceux qui sont tristes, ceux qui sont honnêtes et ceux qui sont méritants s’unissent afin de faire un monde moins pollué, plus agréable à vivre, moins violent, plus motivant, plus humain.

Mais il y a aussi ceux qui trouvent que la liste est trop longue et m’obligent à écrire le mot fin.

Je m’exécute immédiatement car, ce qui est exagéré peut devenir insignifiant.

Tag(s) : #POEMES à Janie