Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le miroir

 

Ce matin je regarde mon miroir

Je vois une femme sans teint

Qui grimace sans espoir

L’air un peu éteint.

 

Polie, je lui parle gentiment

Je lui souris

« tu réfléchis trop » lui dis-je

Elle est restée de glace.

 

Puis nous avons fait des concours de grimaces

Elle gagnait toujours

Elle a fini par se rompre :

La glace était brisée.

 

 

Janie Plantevin

Tag(s) : #POEMES à Janie