Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

On ne voit  jamais une  telle pratique  de nos jours.? On réserve plutôt ce traitement à ses amis de 30 ans.

On est plus civilisé, on se trompe, on s'injurie. Mais on n'étouffe pas son ennemi.  Jamais ; ou presque.

Il se charge lui-meme de se pénaliser, de se dissoudre.

Le chemin est  long jusqu'aux  présidentielles si l'on en croit toutes les péripéties auxquelles on assiste.

Chaque jour apporte son lot d'incongruité, d'incivilité, d'infamies parfois, de violences souvent.

Le peuple ne s'en amuse plus. Il doit compter, recompter et dès le 15 du mois il a beau retourner ses poches. il ne lui reste rien. Le peuple a faim, pas la force de faire la révolution. S'indigner oui, réagir sans doute mais pour quel résultat.

Quel choix peut-il faire ?  François et son fromage, Martine en vacances, Marine et le franc et Nicolas le dernier ?

On en parle, on s'en émeut mais ça ne suffit pas. Les mois et les années passent  très vite et pourtant les minutes durent des heures. La mère patrie, partie oui mais pour qui, pour quoi ? Le peuple ne se sent plus aimé, protégé. Juste le droit de se taire. Pas bouger, à ta niche. tout  le monde s'en fiche.

Le temps de le dire, le temps de le faire et hop c'est le 14 juillet, la Noël ou le 1er janvier.
Noël sans croire au petit Jésus,  Pâques avec des oeufs qu'on cherche partout et que bébé rapporte avec pépé. De qui se moque t'on ? 

La roue tourne malgré tout. Sans nous ou avec nous.

 

Tag(s) : #MES HUMEURS