Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

GIORDANO  Giordano Bruno)

Giordano ! Giordano!
Qu'ont-ils fait de toi ?
Les flammes lèchent ton corps
Qui se tord comme sarment de vigne.

Je n'oublierai jamais cette vision
Cette odeur insoutenable.
Giordano ! Giordano ! Tu aurais dù te taire
Les laisser dans leur ignorance
Tu aurais évité cette souffrance
Ces sept ans de prison,
D'interrogatoires incessants.

Je crois que ton âme flotte encore dans l'éther
Peut-être n'as-tu pas souffert ?

Jamais je n'oublierai :
Toi sur le bûcher,
Le Campo Fiore noir de monde,
Ces gens hurlant ton nom.
Que savaient-ils de toi ?

Tu les as dérangés dans le confort
De leurs croyances ancestrales.
Ils n'étaient pas prêts à entendre
Que la terre est une infime parcelle
D'un Univers infini et éternel.
Tu t'es entêté, tu n'as rien renié
Clamant partout qu'il pourrait exister
D'autres mondes, ailleurs.
Que la vérité selon leur foi
Ne s'accordait pas avec la Vérité tout court.

Quelle folie Giordano !
En ces temps où sévit l'inquisition.

D'autres hommes viendront
Dans des temps plus propices
Où les esprits seront plus ouverts.
Alors, les idées que tu as semées
Peut-être un jour pourront germer ?

 

Giordano Bruno était un prêtre italien astronome adepte de Copernic

 

Tag(s) : #POEMES à Janie