Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 11 octobre 2007
Texte écrit avec comme contraintes : 1 phrase de départ et une phrase de fin choisie au hasard de numéros.

Elle était maquillée comme une star de ciné

 la petite blondinette de la maison d’à côté.Très souriante elle n’était pas fière. Elle avait toujours un mot pour chacun. Il paraît qu’elle a été mariée à un homme de loi qui l’a abandonnée lâchement pour une femme plus fortunée et de plus haut rang. On disait même qu’e cette femme était plus âgée qu’elle.
Comme elle avait fière allure perchée sur ses hauts talons. Personne ne savait où elle se rendait chaque matin. On la voyait revenir le soir de son petit pas pressé, toujours vers les vingt heures. Elle ne s’attardait pas à discuter comme le faisait les autres femmes du  quartier. Elle rentrait chez elle directement. Ce soir là, un voisin l’a abordée pour lui parler de la réunion des propriétaires qui devait avoir lieu le surlendemain. Il voulait avoir son avis sur le bien fondé ou non de la taille de peupliers d’une telle hauteur qu’ils paraissaient dangereux en cas de tempête. L’homme très bavard devenait un peu trop envahissant au goût de la jeune femme qui finit par lui dire très fermement :

« Mais il est tard Monsieur, il faut que je rentre chez moi ». 


Tag(s) : #ECRITS en ATELIER